Responsabilite-societale-entreprises-RSE-norme-iso_26000-2 - copie

RSE : la norme ISO 26000 et les Ressources Humaines (partie 1)


Qu’est-ce que la RSE ? La norme ISO 26000 est-elle une norme comme les normes ISO 9000 ou ISO 14000 par exemple ? En quoi la responsabilité sociétale des entreprises influence les TPE et les PME au quotidien ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Y’a-t-il des risques ? En quoi les Ressources Humaines (RH) sont un levier pour la RSE ?C’est par ce dossier en deux parties que nous allons tenter d’apporter un éclairage sur ces questions.

Et si nous faisions déjà de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) sans le savoir ? Car derrière ces termes « qui-font-peur » ou ces numéros de normes, il existe deux valeurs que bon nombre d’entreprises utilisent déjà au quotidien : le bon sens, et l’éthique. Ah, nous voilà rassuré(e)s !

Mais commençons d’abord par donner quelques définitions pour savoir de quoi on parle. Et si vous n’avez pas le temps de lire notre dossier, voici une vidéo explicative d’une société française qui a mis en place une démarche de Responsabilité Sociétale (désolée pour la pub…) :-) :

RSE / ISO 26000 : définition

Selon l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO), basée à Genève, la norme ISO 26000 « donne des lignes directrices aux entreprises et aux organisations pour opérer de manière socialement responsable. Cela signifie agir de manière éthique et transparente de façon à contribuer à la bonne santé et au bien-être de la société. »

Ou encore : « La norme ISO 26000 contient des lignes directrices et non des exigences. Elle ne se prête donc pas à la certification, contrairement à d’autres normes très connues de l’ISO. Elle permet en revanche de clarifier la notion de responsabilité sociétale, d’aider les entreprises et les organisations à traduire les principes en actes concrets, et de faire connaître les meilleures pratiques en matière de responsabilité sociétale, dans le monde entier. Elle vise les organisations de tous types, quelle que soit leur activité, leur taille ou leur localisation. »

Responsabilité sociétale : 1 schéma pour tout comprendre

La norme a été publiée en 2010 au terme de 5 années de négociations entre un très grand nombre de parties prenantes dans le monde entier. Des représentants des gouvernements, des ONG, de l’industrie, des groupes de consommateurs et du monde du travail ont été impliqués dans son élaboration. Elle représente donc un consensus international.

Cette norme ISO 26000 s’accorde autour de 7 grands principes, qui ne sont pas sans rappeler ceux du slow management, dans une certaine mesure :

  • la Gouvernance de l’Organisation
  • les Droits de l’Homme
  • les Relations et les conditions de travail
  • l’Environnement
  • la Loyauté des pratiques
  • les Questions relatives aux consommateurs
  • les Communautés et le développement local

Les parties prenantes (ou acteurs) de la Responsabilité Sociale sont donc :

  • le(ou les) dirigeant(s) de l’entreprise
  • les actionnaires
  • les salariés
  • les fournisseurs
  • les clients
  • les consommateurs
  • les ONG
  • les communautés locales
Responsabilite-societale-entreprises-RSE-norme-iso_26000-1

Les 7 grands principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

RSE : les avantages

La réalité et la perception des performances d’une organisation en matière de responsabilité sociétale peuvent avoir une incidence sur :

  • ses avantages concurrentiels
  • sa réputation
  • sa capacité à attirer et à retenir ses salarié(e)s ou ses membres, ses clients ou ses utilisateurs
  • le maintien de la motivation et de l’engagement de ses employés, ainsi que de leur productivité
  • la vision des investisseurs
  • ses relations avec les entreprises, les pouvoirs publics, les médias, les fournisseurs, les pairs, les clients et la communauté au sein de laquelle elle intervient.
Crédit photo : AlterEgo.

Crédit photo : AlterEgo.

Et pour les TPE et les PME ?

Comme ISO 26000 n’est pas une norme à proprement parler, mais plutôt un ensemble de lignes directrices et de conseils, les TPE et les PME peuvent dès à présent s’approprier tout ou partie des principes de la RSE.

Beaucoup le font déjà, d’autres hésitent encore, certaines ne sentent pas concernées. Une chose est certaine : la RSE est un ensemble de valeurs éthiques appliquées à tous les domaines de la vie d’une entreprise.

Loin des termes complexes des grandes entreprises, les TPE et les PME peuvent simplement se poser ces questions, toutes liées au « bon sens paysan » :

  • qu’est-ce qui est bon pour mes clients ?
  • qu’est-ce qui est bon pour moi en tant que patron ?
  • qu’est-ce qui est bon pour mes salariés ?
  • qu’est-ce qui est bon pour mes fournisseurs ?
  • qu’est-ce qui est bon pour mes partenaires ?
  • qu’est-ce qui est bon pour l’environnement ?
  • est-ce que je peux faire « mieux » avec « moins » ?

La RSE et les Ressources Humaines : même combat

Il se trouve que les Ressources Humaines font partie intégrante d’une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Pourquoi ? Parce que l’humain est au coeur de tout.

C’est à suivre dans la 2ème partie de ce dossier consacré à la RSE ! :-)
À tout de suite…

Crédit photo : Afnor.

Crédit photo : Afnor.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, ou à réagir en rédigeant votre commentaire ci-dessous !

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :

RSE : la norme ISO 26000 et les Ressources Humaines (part 1)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *